Le Progrès – 2016 04 09

Article du Progrès 9 avril 2016

Printemps de la jupe : 300 jeunes ouvrent le débat sur la sexualité et l’homophobie

Ce vendredi, près de 300 jeunes rhônalpins, belges et portugais ont été invités à l’hôtel de ville pour partager leurs réflexions et en débattre entre eux.

Alors que le Conseil des Prud’hommes de Paris, dans le cadre d’une affaire opposant un coiffeur à son employeur, juge que traiter un coiffeur de « PD » n’est pas homophobe, s’est tenu durant toute la matinée de ce vendredi une nouvelle édi­tion du Printemps de la jupe et du respect (PJR).

Ce rassemblement a été un temps fort pour valoriser la participation des jeunes au PJR, entre décembre 2015 et mars 2016.

Rappelons que le PJR, né en France en 2005,est l’aboutis­sement de réflexions de jeunes. Chaque année, ces derniers s’investissent dans des actions pour favoriser la pri­se de conscience de leurs pairs sur les thématiques du respect, des relations entre filles et garçons et de la lutte contre les discriminations. Un projet soutenu par le dis­positif  « Eramus + » de la Commission européenne, reposant notamment sur l’échange entre profession­nels de l’accompagnement de jeunes porteurs de projets autour de la santé sexuelle, de l’éducation à la sexualité et de la réduction des risques de transmission. Pilotée par l’association lyonnaise ALS (1), les échanges ont eu lieu en présence de Philippe Liotard, sociologue de l’uni­versité Claude-Bernard Lyon 1 , et chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes.

(1) ALS : Association de lutte contre le sida et pour la santé sexuelle, 16 rue Pizai Lyon 1er. www.printempsdelajupe.com

 

Le printemps de le jupe et du respect à été créé en France, en 2005. Photo Alain-Charles FABRE

 

Tagués avec : ,